Skip to the content

15 327 départs du camp pendant la "drôle de guerre"

Les semaines qui suivent la déclaration de guerre voient la population internée à Gurs diminuer très rapidement et très fortement.

Les Espagnols quittent massivement les îlots et sont incorporés dans des compagnies de travail. Les "internationaux", en revanche, refusent de quitter le camp.

Camp de Gurs | 15 327 départs du camp pendant la "drôle de guerre" | Gurs (64)

L'effondrement des effectifs internés

Globalement, les effectifs, tous groupes confondus, évoluent de la façon suivante :

  • 1er septembre 1939 : 14 977 internés.
  • 1er octobre : 13 609 internés.
  • 1er novembre : 10 403 internés.
  • 1er décembre : 8 171 internés.
  • 1er janvier 1940 : 6 220 internés (?).
  • 1er février : 5 080 internés (?).
  • 1er mars : 4 742 internés.
  • 1er avril :  2 980 internés.
  • 1er mai :  2 470 internés.

En huit mois, les effectifs ont été divisés par six et le camp, en dehors des îlots "internationaux" G et H, est complètement vidé.
Il est vrai que les Républicains espagnols sont d'accord avec l'administration française du camp pour quitter définitivement Gurs.

Camp de Gurs | 15 327 départs du camp pendant la "drôle de guerre" | Gurs (64)

Les départ massifs des Républicains espagnols

Le tableau résume l'évolution de leurs effectifs.

Camp de Gurs | 15 327 départs du camp pendant la "drôle de guerre" | Gurs (64)

- Non compris les internés incorporés dans la Compagnie de travail du camp (environ 200 hommes) et les internés hospitalisés au camp (environ une centaine).

En huit mois, l'effectif du groupe est divisé par cent. En février 1940, Basques et "Espagnols" sont réunis dans le même îlot. En avril, les "aviateurs" intègrent ce nouveau groupe. Le 1er mai, tous les îlots d'Espagnols sont désaffectés. Il est question alors de suppression pure et simple du camp.
L'essentiel de ces départs correspondent à des incorporations dans les compagnies de travailleurs prestataires.

Camp de Gurs | 15 327 départs du camp pendant la "drôle de guerre" | Gurs (64)

Le maintien à Gurs de la majorité des "internationaux"

La spécificité du groupe international se révèle une fois encore. Contre toute attente, les "Internationaux" restent au camp. Leurs effectifs diminuent seule­ment de moitié en huit mois, comme le montre les statistiques suivantes :

  • 1er septembre 1939 : 4 530 internés.
  • 1er octobre : 4 507 internés.
  • 1er novembre : 4 459 internés.
  • 1er décembre : 4 450 internés.
  • 1er janvier 1940 : 4 200 internés (?).
  • 1er février : 4 000 internés (?).
  • 1er mars : 3 834 internés.
  • 1er avril : 2 258 internés.
  • 1er mai : 2 029 internés.

A cette dernière date, Gurs est devenu un camp presque exclusivement "international".
Le maintien des internés "internationaux" à Gurs s'explique surtout par leur refus des types de départ qui leurs sont proposées, les compagnies de travail leur étant, dans un premier temps, fermées.

 

...retour suite...

Publications de l'Amicale

Commandez dès à présent toutes les publications de l'Amicale du Camp de Gurs !

Camp de Gurs

Mémorial du Camp de Gurs
64190 Gurs

Mail : Nous contacter